LE

Le conservateur du Musée de la Légion étrangère

Retour
| 25 Août 2016 | 4419 vues

Après des études en école de commerce, le commandant Domenech de Cellès a suivi à l’École du Louvre (1993 -1998) des études d'histoire de l’art et en archéologie tout en se spécialisant en « patrimoine et archéologie militaire », au sein de cours dispensés par les conservateurs du musée de l’Armée. A l'issue, durant trois années, il connait diverses expériences sur le marché de l’art.

C'est en 2001 qu'il postule pour un poste d’officier sous contrat spécialiste (OSC/S) dans le domaine du patrimoine militaire. Il est affecté au musée des Troupes de montagne, à Grenoble, où il tiendra la fonction de "conservateur de musée". Pendant près de 10 ans, il conduit le projet de rénovation de cet établissement en le réimplantant sur le site fortifié et touristique de la Bastille de Grenoble.

En 2011, il rejoint la délégation au patrimoine de l’armée de Terre (DELPAT) où il se voit confier le projet de réinstallation du musée l’infanterie à Neuf-Brisach, site classé au patrimoine de l’UNESCO. En 2015, les élus de la communauté de communes du Pays de Brisach décident de renoncer au projet d’implantation du musée. 

En 2014, dans le cadre des formations continues proposées par l’Institut national du patrimoine (INP), il effectue un stage au château de Versailles, sous la responsabilité de Frédéric Lacaille, conservateur en chef en charge des peintures du XIXe siècle et des prêts aux expositions.

Depuis 2015, à l’université de Lille 3, sous la direction de François Robichon, il travaille sur un projet de thèse en Histoire, civilisation et histoire de l'art des mondes modernes et contemporains : "Georges Scott (1873-1943). Itinéraire du dernier peintre militaire français"

À l’été 2017, il est affecté à Aubagne au sein de la division rayonnement et patrimoine de la Légion étrangère (DRPLE). Il prend la fonction de chef du bureau patrimoine et conservateur du pôle muséal de la Légion étrangère.